Préparation de nos cavaliers pour compétitions

Programme d'entrainement pour cavalier à Montauban

Durant toute l'année nous travaillons dans l'optique de la compétition Les  reprises sont adaptées aux niveaux de chacun, Outre les reprises d'obstacles, nous organisons  des "concours internes"  ouverts à tous les cavaliers, petits et grands, titulaires du galop 2. Pour ceux qui n'ont jamais fait de compétition, c'est une bonne approche, pour les plus confirmés, c'est  une bonne séance de travail.

De mars à novembre nous participons aux concours régionaux, club, poneys et Amateurs.

Nous organisons également au Cèdre 3 concours par an,   clubs et poneys, ouverts à tous les clubs de la région, rencontres toujours sympathiques.

Les disciplines de la compétition équestre

Dans le monde hippique, on compte deux types de compétitions : olympiques et non-olympiques.

Les disciplines olympiques comprennent :

    • La compétition de dressage, constituée d’une série de mouvements et de figures, qui mettent en valeur la qualité de la formation du cheval et l’expérience du cavalier ;
    • La compétition de saut d’obstacles (CSO), qui se résume à un parcours d’obstacles variés répartis dans un ordre déterminé, que le cheval et son cavalier doivent franchir en un temps imparti (sans les faire tomber).
    • Le concours complet d’équitation (CCE), qui comporte trois épreuves effectuées avec le même cheval : une reprise en dressage, un parcours de cross ainsi qu’un parcours de saut d’obstacles. L’épreuve CCE est la plus éprouvante, car elle repose sur les qualités de vitesse, d’agilité et d’endurance du cheval ainsi que sur le contrôle et la maniabilité du cavalier. Le cross se déroule dans un environnement naturel parsemé d’obstacles fixes (arbres, rivières, buttes, fossés…).

Il existe également des concours non-olympiques comme les compétitions de dressage, d’endurance, et de voltige. Tout apprentissage sérieux de l’équitation doit impliquer l’apprentissage du dressage. Dans la compétition endurance, le cavalier doit parcourir une longue distance avec son cheval, le plus rapidement possible (jusqu’à 160 km), tout en préservant la condition physique de sa monture jusqu'à l’arrivée. Quant à la voltige, il s’agit d’une technique pratiquée en équipe ou en individuel. Dans ce sport hippique, le cheval porte une sangle munie d’anneaux pour offrir un meilleur appui au voltigeur, tout en marchant au pas, en trottant ou en galopant à l’intérieur d’un cercle de 15 mètres (diamètre).